2019 : l’année où le féminicide s’est imposé dans la société française

En 2019, les forces vives de la nation française ont élevé la voix face au phénomène couramment connu de tous, mais qui reste misogyne à l’égard du gouvernement. Il s’agit bel et bien de féminicide. Les associations et les média ont contribué au débat pour inciter les décideurs à prendre leur responsabilité face à ce fléau social. Mais, qu’est-ce que le féminicide et pourquoi tout le monde parle de ce phénomène dans le territoire français ?

Qu’est-ce que le féminicide ?

Le féminicide est le terme utilisé par tous pour désigner les violences basées sur le genre, faites par les hommes, conjoint ou ex-compagnon à l’égard d’une femme, qui engendre la mort. Le cas est très fréquent dans le territoire français. Mais en 2019, l’augmentation exorbitante de statistique de femmes tuées par leur compagnon a retenu l’intention des entités responsables : médias, association et les décideurs. En 2019, le gouvernement français a pris le flambeau pour riposter contre les violences faites aux femmes, et a mis en priorité la lutte contre les féminicides. Le phénomène n’est plus secret aux yeux de personne, mais suite au cas d’une jeune femme tuée par balle à Corse par son ex-compagnon, les forces intérieures ont décidé de prendre la situation plus au sérieux.

Pourquoi les féminicides deviennent très fréquents ?

En 2019, plus de 126 femmes sont victimes de féminicide selon les enquêtes menées par l’AFP, qui est l’une des associations de presse française. Ces chiffres ont connu une augmentation si l’on fait la comparaison avec l’année 2018. Les causes sont souvent répétées, affirme encore l’investigation des journalistes qui suivent de près l’affaire. 22 % des cas sont dus à la séparation et 16 % à cause d’une dispute conjugale, contre 13 % qui sont à l’origine de jalousie envers la conjointe. Pour les femmes d’un certain âge, 10 % des cas de féminicide sont causés par la vieillesse ou la maladie. L’étude a pu évoquer qu’une femme de plus de 70 ans sur cinq subit une violence qui provoque la mort.

Quelles mesures les décideurs devraient prendre ?

Face aux violences causées par les genres notamment la hausse des féminicides les années 2018 et 2019, le gouvernement et les chambres parlementaires françaises ont pris des initiatives en adoptant des mesures idoines pour lutter contre le fléau. Les citoyens français ont les yeux rivés sur la prise de responsabilité des décideurs, pour une solution adéquate pour les mois à venir. Certes, les plaintes et les témoignages sont à la disposition des autorités. Pour la violence liée au genre en général et les cas de féminicide en particulier, l’aide d’association de presse, par leur investigation, sert d’éléments de preuve pour aviser et pousser les responsables à prendre la bonne décision.

C’est quoi exactement le harcèlement sexuel ?
Comment lutter contre les violences faites aux femmes ?